samedi 19 décembre 2009

J'applaudis

        Bien que je ne sois pas une critique professionnelle, j'ai envie de vous conseiller 2 spectacles qui m'ont enchantée.

        Le premier se joue en ce moment et jusqu'au 2 mais 2010 à la Comédie Française: "Les Joyeuses Commères de Windsor" de Shakespeare dont voici le résumé: "Échoué telle une baleine "à la panse majestueuse" dans la petite ville de Windsor, Falstaff s'empresse de faire la cour à deux bourgeoises pleines de bon sens, Madame Duflot et Madame Lepage, qui ont tôt fait de remarquer qu'il en veut plus à leurs écus qu'à leurs charmes. Les matrones, piquées dans leur honneur, s'ingénient à lui jouer des tours pendables dans une atmosphère d'allégresse et de fête saisonnière confinant au surnaturel quand l'ultime mésaventure se joue dans une forêt peuplée d'esprits facétieux. Falstaff, personnage truculent et joyeux, mais que la vieillesse rend aussi mélancolique, fait ici les frais de la cruauté de l'âme humaine, à la fois tourmentée par des désirs transgressifs et une morale puritaine. Conte de taverne dont les nombreux épisodes dressent un portrait vivant et gai de la sociabilité ordinaire du XVIème siècle anglais, la pièce ouvre aussi une porte sur le monde magique qui habite chacun de nous".

gpr_joyeusescommeres0910

        Photos montrant la troupe au moment du salut:

blog_cm2

blog_cm3

blog_cm

        Le second se joue jusqu'au 30 décembre prochain au Petit Montparnasse avant de partir en tournée:

abraham_michel_jonasz

        "Il se tient debout, seul sur les planches, tout près des spectateurs, petit et droit, un peu trapu, jambes et bras légèrement écartés dans son costume noir.
Il commence à parler et déjà il y a comme une évidence. Pas seulement celle de voir un immense auteur-compositeur-interprète sur scène : ici, c'est l'homme que l'on découvre d'abord, un homme à la voix merveilleuse, tranquille, à peine appuyée.
On sent tout de suite la sincérité, la conviction de Michel Jonasz, qui a lui-même écrit et mis en scène la pièce.
Cela faisait trente ans qu'il n'avait pas fait de théâtre et s'il y revient c'est pour rendre hommage à la mémoire de ses grands-parents.

Il interprète Abraham, son grand-père maternel, né à la fin du XIXème siècle en Pologne, "le pays le plus triste du monde", réfugié en Hongrie à l'âge de vingt ans, où il épouse la belle Rosele, lui fait plein d'enfants, vit dans le respect de la religion et le bonheur familial, entre l'épicerie et la synagogue où il est Cantor. Jusqu'à ce qu'à la fin des années trente il soit obligé d'envoyer quatre de ses enfants en France pour les protéger, avant que lui-même, en 1944, sous les hurlements des chiens, se voit intimé l'ordre d'aller prendre une douche.
Avant de disparaître, Abraham se souvient de cette vie-là, ces années heureuses, où il chantait, dégustait les gefilte fish de sa femme, philosophait avec son meilleur ami Yankle, qui était aussi le meilleur tailleur du monde.
C'est à ce grand-père, père de sa mère Charlotte, l'une des deux seules de la fratrie ayant échappé à la déportation, que Michel Jonasz prête sa voix aujourd'hui.

Il incarne Abraham de sa voix ouatée et puissante, accompagné de musique tzigane enregistrée pour l'occasion à Budapest, rendant ainsi hommage à ses sources d'inspiration. Lorsqu'il se met à chanter, souvent en yiddish, son timbre reconnaissable entre tous, comme surgi des profondeurs, porte à merveille la dimension historique de la pièce. Mais Jonasz fait aussi la part belle à l'humour, dans le texte comme dans l'interprétation, en particulier dans les dialogues sur la religion entre Abraham et son ami Yankle, pétri d'interrogations sur Dieu et ses commandements.
Entre moments savoureux et moments d'émotion, l'adhésion du public est à l'image de l'affection de Michel Jonasz pour son personnage : sans réserve, du début à la fin.
Un très beau et fort spectacle".

        Tout est dit...



Commentaires sur J'applaudis

    Ah... ça donne envie!
    Merci à toi de nous en parler!

    Posté par isabzen, samedi 19 décembre 2009 à 08:36 | | Répondre
  • J'adore Michel Jonasz ... et la Comédie Française est un rêve non réalisé encore.
    Très bonne idée de nous faire découvrir ces 2 spectacles.
    Bonnes fêtes de fin d'année !!

    Posté par Fabienne, samedi 19 décembre 2009 à 10:06 | | Répondre
  • Jonasz à voir ... j'aime déjà le chanteur ... alors l'homme de théatre ... si la possibilité m'en est donnée ... je ne le manquerai pas ...

    Merci la Miss et Bon samedi

    BISOUS de MissParker

    Posté par MissParker, samedi 19 décembre 2009 à 10:29 | | Répondre
  • Merci de cette critique ! J'ai réservé pour la dernière d'Abraham (avant la tournée).

    Posté par Hélène H, samedi 19 décembre 2009 à 15:30 | | Répondre
  • Un peu loin pour moi malheureusement.

    Posté par Kalypso, samedi 19 décembre 2009 à 19:59 | | Répondre
  • oh punaise pas le meme style mais cela semble fabuleux!!!

    Posté par rachel, samedi 19 décembre 2009 à 21:04 | | Répondre
  • Je n'étais pas au courant pour Michel Jonasz ...
    tu en as fait une critique qui me donne envie de le voir.

    Posté par gp1701/Guylaine, vendredi 25 décembre 2009 à 17:33 | | Répondre
Nouveau commentaire

Retrouvez-moi sur Instagram

Instagram