mardi 30 janvier 2007

Avant qu’il ne soit trop tard

        Il est des comédiens qui exercent leur talent depuis de très nombreuses années, au fil des générations. Ils font partie de notre patrimoine culturel et nous finissons par les croire éternels.

        J’aimerais rendre hommage à deux d’entre eux vus sur scène pour la première fois il y a quelques jours : Robert Hirsch dans « Le gardien » d’Harold Pinter et Micheline Presle dans « J’entends juste la musique mais pas la mort » de Sofia Sylvia Zerbib.

        Bien qu’ils aient dépassé les 80 printemps, la passion de jouer les habitent toujours; cela se lit dans leur regard et nous fait chaud au cœur.

preslevph_hirsch4

        Continuez à nous enchanter le plus longtemps possible…



Commentaires sur Avant qu’il ne soit trop tard

  • oui comme ils en existent encore...des monstres sacres...tu es allee voir piccoli dans le roi Lear?...il parait que cela en faut le detour...;o)

    Posté par rachel, mardi 30 janvier 2007 à 12:56 | | Répondre
  • Je suis bien d'accord avec toi : Micheline Presle est une créature fascinante. Si je me baigne dans du lait d'ânesse, tu crois que je serai aussi belle à 80 ans?
    (La méthode sang de vierges me tente moins, bizarrement).

    Posté par chechia, mardi 30 janvier 2007 à 19:52 | | Répondre
Nouveau commentaire

Retrouvez-moi sur Instagram

Instagram