lundi 26 juin 2006

Recherche cours d'encadrement désespérément...

        Si telle est votre quête et que vous habitez Paris, lisez ce qui suit:

"Le cours d'encadrement a été dispensé par Françoise Naudin, adepte de l'encadrement depuis près de 20 ans et professeur depuis une dizaine d'années. Passionnée d'histoire de l'art, elle s'adonne aussi à la restauration de gravures et donne des cours de dorure. Au sein de l'association "Sport et Loisir, Paris 6ème" Françoise Naudin anime deux cours de deux heures tous les jeudis. Ouverts à tous les niveaux, ces ateliers sont l'occasion d'apprendre différentes techniques. Renseignements : "Sport et loisirs, Paris 6ème" - 78 rue Bonaparte, 75006 Paris. Tél. 01 40 46 76 90."

         Ces quelques lignes sont extraites d'un article paru sur l'Internaute et parle de ma prof d'encadrement: l'épatante Françoise qui m'a transmis son savoir-faire.

        Voici quelques techniques qu'elle m'a enseignées (désolée pour la qualité des photos mais à l'époque je ne tenais pas de blog et n'ai pas pris de clichés avant la pose du verre...):

cadre_carton_ondul_

        J'ai joué avec la texture du carton ondulé qui rappelle celle du banc en lattes. Le cadre est fait de chutes de carton bois de 2mm entièrement recouvert de carton ondulé. Ce matériau nécessite un travail de précision afin de raccorder les creux et les bosses. De plus, la coupe est délicate car il faut éviter d'écraser le bord du carton ondulé. Sinon, on peut toujours le reformer en enfilant délicatement le bout d'une aiguille dans chaque tunnel...Ne pas hésiter à changer la lame du cutter avant de se lancer!

cadre_embossage

        La technique de l'embossage permet de réaliser des encadrements très ludiques. Il suffit de coller sur le passe-partout des formes évoquant le sujet découpées dans de la cartonnette avant de recouvrir le tout avec du papier. Afin que les formes soient bien épousées, il est préférable de choisir un papier souple mais suffisamment résistant pour éviter de le déchirer. Autre conseil, ne pas hésiter à bien encoller les épaisseurs de cartonnette afin de créer un peu d'humidité; ce qui aide à détendre le papier.
Commencer par maroufler les contours avec le doigt et un chiffon propre (pour éviter de lustrer le papier). Puis, vous pouvez utiliser votre plioir ou une pointe à embosser (genre de crayon dont l'extrémité est une petite boule en métal). La douceur et la délicatesse sont plus que conseillées...
Désirant accentuer le relief, j'ai superposé 2 épaisseurs de cartonnette pour réaliser le pied de la lampe et j'ai rajouté une épaisseur supplémentaire pour l'abat-jour. Afin d'arrondir les angles, j'ai poncé les contours avec une lime à ongles en émeri.

cadre_th_

        Au départ il y avait une simple carte postale. Je l'ai soulignée avec un dépassant collé grâce à du Gudy (adhésif double-face). Puis je l'ai collée sur un pavé recouvert de papier népalais (j'adore ce matériau: grand choix de teintes, texture facile à travailler qui, de plus, permet de masquer les petits défauts...). Un papier imprimé d'idéogrammes chinois est venu recouvrir le fond. Afin de mettre la carte postale en valeur, j'ai glissé un morceau de carton de 3mm sous le haut du pavé. Ensuite, j'ai découpé des morceaux de carton de bois de 2mm et les ai habillés avec le papier imprimé (pour l'esthétisme, j'ai tenté d'aligner les idéogrammes des côtés avec ceux du fond...) pour confectionner un boîtage. J'ai consolidé l'extérieur avec du kraft gommé. La vitre a été fixée avec de la colle Néoprène gel. Restait plus qu'à faire le paquet, confectionner une baguette avec des chutes de carton bois, la recouvrir de papier népalais, la coller sur le paquet et habiller les côtés extérieurs de la boîte...et à accrocher l'"oeuvre".

cadre_puzzle

        Voici l'encadrement dont je suis la plus fière! La carte postale est fixée à l'arrière d'un passe-partout recouvert de papier noir avec du Filmoplast. Afin de donner de la profondeur, des bandes de carton-plume de 1 cm d'épaisseur et de 2 cm de large sont collées sur le pourtour du premier passe-partout. Ne pas oublier d'habiller avec du kraft gommé blanc la tranche du carton-plume qui se trouve vers l'intérieur: avec le temps, la mousse du carton-plume peut se dégrader et former de la poussière à l'intérieur du paquet.
J'ai préparé 2 autres passe-partout avec une fenêtre-image reculée d'1 cm de chaque côté. L'un a été recouvert de papier noir, l'autre a été découpé en prolongeant les lignes de la carte postale. Chaque pièce du puzzle a été légèrement retaillée afin que le fond noir apparaisse comme sur la carte postale et habillée avant d'être collée. Les motifs sur fond bleu ont été réalisés de cette façon: j'ai découpé de fines lamelles dans de l'adhésif repositionnable et les ai disposées en m'inspirant de l'original. Puis, j'ai tamponné avec mon index préalablement trempé dans de la cire à dorer. Après avoir laissé sècher quelques minutes, il n'y a plus qu'à ôter l'adhésif...

        Et tout cela, je le dois à Françoise!



Commentaires sur Recherche cours d'encadrement désespérément...

Nouveau commentaire

Retrouvez-moi sur Instagram

Instagram