lundi 30 janvier 2006

Le rond-point

        Malgré ce titre, je ne vais pas vous entretenir de l'art et la manière de négocier le rond-point, mais de son homonyme théâtral. Bien que pour en trouver l'entrée il faille parfois l'aborder selon une trajectoire circulaire du fait de sa ressemblance architecturale avec un cirque ou une arène.

        Outre 3 salles de spectacle, un café-restaurant, le Théâtre du Rond-Point abrite dans ses murs une librairie où il fait bon flâner avant la représentation, feuilletant, picorant ça et là livres et publications et où l'on retrouve certains soirs après la représentation auteurs et acteurs nous permettant ainsi d'approcher l'imaginaire incarné.

        Pour cela et la programmation éclectique pleine de surprises que l'on doit à Jean-Michel Ribes, l'homme orchestre de ce lieu, je voudrais simplement dire "Merci".
Simplement, c'est vite dit car comme le démontre actuellement sur scène avec éloquence et drôlerie Daniel Pennac, on est loin de soupçonner tout ce que peuvent contenir, révéler ces 5 lettres...C'est un véritable régal!

        "Régal": encore un mot de 5 lettres tout à fait anodin, quoique...Rassurez-vous, je ne me lancerai pas dans une longue dissertation qui risquerait d'être indigeste.
Afin de régaler vos sens gustatif et visuel, j'ai plutôt envie de vous inviter à me suivre chez Higuma (32 bis rue Sainte Anne Paris 1er / TLJ de 11h30 à 22h00 / 0147033859).
C'est une cantine japonaise à l'opposé des temples du sushi/sashimi/maki et brochettes en tous genres où l'on sert depuis de nombreuses années des raviolis grillés, des nouilles sautées et de bonnes grosses soupes bien nourrissantes.
Si vous avez la chance de pouvoir vous attabler au comptoir, vous assisterez en plus au ballet incessant des 3 cuisiniers qui s'affairent devant leur fourneau.

jap

De quoi vous dépayser pour une dizaine de yens...d'euros!



Commentaires sur Le rond-point

Nouveau commentaire