jeudi 12 janvier 2006

Un ange passe...

         Si dans les dîners en ville, cela est réputé jeter un froid, il n'en est rien au Théâtre du Ranelagh (petit bijou architectural soit dit en passant).
Célestin, le petit frère de Cupidon, magistralement interprété par Emmanuel Vacca qui grâce à sa voix changeante, ses mimes, son imagination fait naître sur scène tous les acteurs de la création de l'Univers afin de nous narrer la naissance de la "sum pateia" (ressentir avec) c'est à dire l'amitié.

C'est drôle, poétique à souhait. On en redemande car on a tous besoin d'un peu de rêve dans ce "monde de brutes".



Commentaires sur Un ange passe...

Nouveau commentaire

Retrouvez-moi sur Instagram

Instagram