mercredi 24 août 2016

Douceur des îles

        Envie d'exotisme?

        Rien de plus simple: achetez une brique de crème de coco (marque Kara par exemple).

        Placez-la au réfrigérateur durant 24h.

        Versez la crème de coco dans un récipient ainsi que les fouets de votre batteur électrique: placez le tout 5 minutes au congélateur.

        Fouettez la crème de coco jusqu'à ce qu'elle soit ferme.

        Continuez à fouetter afin d'incorporer du sucre glace (selon votre goût):

blog coco

        Utilisez comme de la chantilly:

blog coco1

        Merci Khaty de nous avoir faire découvrir ce délice qui va ravir les gourmand(e)s qui ne supportent pas les produits laitiers.

Posté par malile à 08:00 - A table! - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,




mardi 23 août 2016

Ruban bleu

        Un reste de ruban bleu teint à la main qui traînait sur le bureau de mon atelier m'a inspiré ces quelques points de bouclette:

blog brod

        Je leur ai ajouté des points de noeud lâches. Afin de casser l'uniformité, j'ai utilisé alternativement 1 brin de mouliné dans 2 tons très proches:

blog brod1

        L'extrémité des points de bouclette a été souligné au point de bouclette brodé avec 1 brin de mouliné foncé:

blog brod2

        Plus qu'à broder une tige au point de tige avec de la fine laine:

blog brod3

        Et hop! Une nouvelle broche toute simple:

blog brod4

        Plus qu'à me remettre à l'ouvrage si je ne veux pas retrouver un bout de ce beau ruban dégradé sur le bureau de mon atelier...

Posté par malile à 08:00 - Mes petites créations - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,



lundi 22 août 2016

Au salon

        Il y a quelque temps, j'avais eu la chance d'acheter un joli tote bag sérigraphié par 3 Escarbeilles.

        Le motif me plaisait tant que je l'ai décousu et recousu pour en faire un coussin:

blog cous

        Assemblage de chutes d'un tissu d'ameublement pour le dos et pressions Kam pour assurer la fermeture:

blog cous1

        Ainsi, il peut rejoindre les autres coussins du salon:

blog cous2

        J'espère que l'artiste ne m'en voudra pas d'avoir apporter mon grain de sel à son oeuvre...

Posté par malile à 08:00 - Je couds - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,



dimanche 21 août 2016

Madrid #1

        Au printemps dernier, nous sommes partis à la découverte de Madrid, une ville qui nous a enchantés et où je vous emmène à partir d'aujourd'hui.

        Parce qu'une ville ne se découvre qu'à pied, je vous entraîne dans les petites rues où j'ai admiré façades, balcons ouvragés et fenêtres:

blog mad4

blog mad27

blog mad3

blog mad

blog mad1

blog mad2

blog mad5

blog mad6

blog mad7

blog mad8

blog mad9

blog mad10

blog mad13

blog mad11

blog mad12

blog mad14

blog mad15

blog mad16

blog mad17

blog mad18

blog mad19

blog mad20

blog mad21

 

 

blog mad24

blog mad25

blog mad26

blog mad23

blog mad22

        A suivre...

Posté par malile à 08:00 - De par le monde - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,



samedi 20 août 2016

Graphique

        Notre unique pied de pavot a séché. J'ai cueilli ses capsules afin d'en récolter les graines.

        Et j'en ai profité pour les glisser dans ma théière:

blog pav1

blog pav

        Simplissime...

Posté par malile à 08:00 - Beauté naturelle - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,




vendredi 19 août 2016

Fashion Forward #5 et fin

        Suite du tourbillon:

a

a4

a1

a2

a3

a5

a6

a7

a8

a9

a10

a55

a12

a11

a13

a14

a15

a16

a23

a17

a18

a20

a19

a21

a22

a25

a26

a27

a28

a30

a29

a35

a31

 a24

a33

a34

a37

a38

a39

a41

a40

a42

a43

a44

a45

a46

a49

a47

a48

a71

a51

a70

a52

a53

a54

a55

a56

a69

a57

a58

a64

a59

a63

a61

a6

a67

a68

a65

a62

a66

        J'espère que vous avez trouvé votre tenue dans ce long défilé de mode.

Posté par malile à 08:00 - Visite guidée - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,



jeudi 18 août 2016

Fashion Forward #4

        Les tendances se succèdent rapidement:

1940
La silhouette est massive : la carrure s’élargit, les jupes raccourcissent mais la taille reste très marquée. Les accessoires, chapeaux et turbans confectionnés à la maison, chaussures à semelles compensées, sacs en bandoulière – viennent renouveler une garde-robe restreinte par la pénurie des matières premières.

1950
L’élégance féminine, de nouveau très codifiée, est marquée par le triomphe de la robe de cocktail. La démocratisation des vacances fait naître un nouveau type de vêtement, le « sportswear ».

1960
La jeunesse issue du « Baby-boom » impose son image, ses goûts et son mode de vie : la mixité, le rock & roll, les loisirs et la vie en bandes. Les structures de production de la mode connaissent une profonde mutation. La haute-couture est concurrencée par les stylistes qui favorisent un rapide essor du prêt-à-porter. De l’ultra court au « maxi », la mode s’affole et connaît toutes les longueurs.

1970
À la faveur de la mode unisexe, le pantalon s’impose en toutes circonstances. « Pattes d’eph », taille basse, ou de coupe plus classique, il adopte – comme le reste de la garde-robe – des coloris vifs et des imprimés voyants. La mode masculine qui délaisse pour un temps son habituelle discrétion, se décline en couleurs et matières synthétiques.

1980
Sous le signe de l’excès, couturiers et créateurs surenchérissent dans la création de panoplies clinquantes. L’opulence des défilés spectacles et le culte du corps sont cependant remis en cause par l’arrivée sur scène des créateurs japonais qui imposent le noir et la déstructuration. Il n’existe plus alors une mode mais des looks.

1990
La spiritualité new age rejoint le culte de l’essentiel. Le minimalisme est le maître mot en matière de coupe et la recherche décorative se réfugie souvent dans les demi-tons et textures. Au-delà des formes, la création de mode est aussi affaire de concept, notamment chez les créateurs de l’école belge. Une vague de créateurs anglo-saxons contre la sobriété ambiante par des collections spectaculaires.


2000 - 2016
Les grands groupes du luxe se consolident et les maisons de couture ou de prêt-à-porter doivent souligner leurs codes identitaires et leurs marques. La logomania fait de l’accessoire griffé le véhicule idéal de la création. Le stylisme photographique des magazines diffracte les silhouettes des défilés en multiples sous-parties habilement associées. Le rôle de directeur artistique supplante d’ailleurs celui de créateur. La tendance vintage acquière une grande visibilité dans les cérémonies red carpet ; une nouvelle génération d’habilleurs et de chausseurs ressuscite la tradition de la parure.

        Ce qui donne un véritable tourbillon présenté dans la grande nef:

a

a1

a2

a3

a4

a7

a5

a8

a9

a10

A15

a13

a14

a16

a11

a17

a12

a18

a19

a20

a21

a22

a23

a25

a26

a27

a28

a29

a30

a31

a32

a32

a33

a34

a35

a36

a37

a38

a48

a47

a39

a42

a40

a41

a44

a45

a46

a50

a53

a51

a52

a54

a56

a43

a57

        On terminera demain...

Posté par malile à 08:00 - Visite guidée - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,



mercredi 17 août 2016

Fashion Forward #3

        Plongeons-nous dans le 20ème siècle, plus proche de nous:

1907
Collection de robes de Paul Poiret inspirées par la mode du Directoire. Ces robes sont montées sur une petite ceinture baleinée, ce qui vaut au couturier la réputation d’avoir « libéré la femme du corset » ; cette ligne droite triomphe en 1910.

a48

a49

a50

1914
Pendant la guerre, la femme continue d’alléger sa garde-robe ; le corset est supprimé et la jupe raccourcie au-dessus de la cheville. Les formes sont droites et mieux adaptées à une vie plus active.

1920
Le vêtement féminin se simplifie. Les formes sont droites, éloignées du corps. La robe est courte, portée avec des bas de soie de couleur chair. L’emploi des fibres artificielles se développe dans la lingerie qui voit apparaître le soutien-gorge aplatisseur pour les femmes et le caleçon court pour les hommes.

a39

a40

a42

a43

a41

a44

a45

a46

a47

1930
Le vêtement féminin est souple et fluide. Le pyjama de plage se diffuse largement pour le jour, comme pour le soir, introduisant le pantalon dans la garde-robe féminine. Pour l’homme, le vêtement de ville se compose d’un complet-veston et d’un pardessus. Pour le soir, le port du smoking se généralise. Robes à smocks, culottes de golf, pull-overs tricotés à la main sont, aux côtés du costume marin, les principaux éléments de la garde-robe enfantine.

a

a1

a2

a3

a4

a5

a6

a7

a8

a9

a19

a10

a11

a12

a13

a14

a15

a16

a17

a18

        A suivre...

Posté par malile à 08:00 - Visite guidée - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,



mardi 16 août 2016

Fashion Forward #2

        Poursuivons notre balade dans la mode en traversant le 19ème siècle.

        Quelques repères:

 1812
La mode préromantique se traduit par des robes aux manches agrémentées de crevés et de bouillonnés, pour imiter les costumes de la Renaissance. La taille redescend à sa place anatomique. La jupe s’évase, avec au bas des bourrelets, des volants et des bouillonnés.

1830
La mode romantique consacre la « taille de guêpe » prise dans un corset, qui met en valeur des manches volumineuses aux formes variées et une jupe en cloche ; les hommes portent plusieurs gilets superposés et cintrés, avec une cravate nouée sous le menton ; les enfants sont habillés sur le modèle des adultes.

1845
La mode est aux robes en deux parties, formées d’un corsage et d’une jupe garnie de volants superposés, soutenue par une crinoline-jupon ronde et toile tramée de crin ; un corset court met en valeur les épaules.

        Ce qui donne:

a

a1

a2

a3

a4

a14

a5

a13

a6

a7

a8

a9

a10

a11

a12

1856
Triomphe de la crinoline-cage à cerceaux métalliques, ovoïde et rejetée en arrière, qui atteint son envergure maximale vers 1865. À la même époque, le « costume court » se répand pour les tenues d’extérieur, mis à la mode par l’impératrice Eugénie après son excursion à la mer de Glace en 1860.

1877
La tournure est quasi abandonnée et la silhouette devient longiligne. Le complet masculin composé d’un veston, d’un gilet et d’un pantalon de même tissu, se répand vers 1875.

1898
Silhouette en S, proche des sinuosités de l’Art nouveau. Le complet noir masculin composé de trois pièces de même tissu devient d’usage courant. Le costume marin est la tenue enfantine la plus répandue.

        Autrement dit:

a15

a16

a17

a18

a19

a20

a22

a21

a23

a24

a25

a28

a29

a26

a27

a30

a31

a32

a33

a34

a35

a37

a36

a38

         A demain...

Posté par malile à 08:00 - Visite guidée - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,



lundi 15 août 2016

Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2015)

        Je me suis rendue jeudi dernier en nocturne au Musée des Arts Décoratifs de Paris afin de visiter in extremis une magnifique exposition qui présentait dans une scénographie originale 3 siècles de mode. Comme les photos étaient autorisées, je ne me suis pas privée...

        Remontons le temps pour nous retrouver au 18ème siècle.

        Quelques repères pour vous permettre d'apprécier la mode de l'époque:

1715
Apparition de la robe volante, portée sur un panier circulaire, à demi-fermée devant, avec des plis dans le dos partant de l’encolure, des manches en raquette, et pour seul ornement le dessin du tissu. Le justaucorps, élargi par des plis multiples, prend une forme juponnée. Les manches ont de grands paravents ouverts, arrondis ou droits. La veste, de forme droite encore devant, peut avoir un dessin tissé à disposition. La perruque perd de son ampleur et change de forme.

1735
La robe à la française supplante la robe volante, et se porte aussi sur un panier, qui prend une forme ovale. Elle se compose d’un manteau ouvert sur la pièce d’estomac ou sur une échelle de rubans, et d’une jupe assortie. L’habit à la française perd de son ampleur et son décor brodé tend à se limiter à de fausses boutonnières. Les pans de devant prennent une coupe oblique vers 1760. La veste se porte plus courte que le justaucorps. La culotte est ajustée au-dessous des genoux par des jarretières.

a

a1

a2

a3

a4

a5

a6

a7

a8

a9

a11

a10

a12

a15

a13

a14

a28

a16

a17

a18

a19

a20

a21

a22

a23

a24

a27

a25

a26

a29

a30

a31

a32

a33

a34

a38

a35

a37

a36

a39

1795
Abandon des paniers et des corps à baleines ; adoption de la silhouette « à l’antique », à taille haute ; goût pour les cotonnades blanches. La mode « à l’antique » du Directoire s’assagît ; les robes conservent leur taille haute, avec des manches ballon coulissées : goût pour les mousselines blanches brodées de motifs « au naturel ». L’Impératrice Joséphine habillée par Leroy, est admirée et copiée pour son élégance.

a40

a43

a41

a42

a44

a45

a48

a46

a47

a52

a49

a50

a51

        Afin de ne pas vous donner le tournis, nous poursuivrons demain...

Posté par malile à 08:00 - Visite guidée - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,





Retrouvez-moi sur Instagram

Instagram
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...